Sélectionner une page

Partage de nos vécus d’aujourd’hui pour repenser les médecins de demain.

Les enDocs, c’est une plateforme où vous, assistants, stagiaires et maîtres de stage, pouvez vous exprimer librement et anonymement sur les conditions de stage difficiles en Belgique francophone.

Pourquoi les Endocs ?

Trop nombreux sont les apprentis médecins à relater des situations de stage difficiles. Beaucoup de choses sont dites, entendues, rapportées, mais il n’existe encore aucune plateforme prête à accueillir ces témoignages et permettant aux médecins en formation de s’exprimer librement et anonymement. Il est urgent que ces situations soient rapportées, rassemblées et que des outils soient proposés pour résoudre certains problèmes.
Voilà pourquoi est née la plateforme  . 

L’anonymat est garanti afin de protéger la/le témoin.

De l’aide !

Besoin d’aide pour résoudre une situation difficile ? C’est ici que les contacts des personnes pouvant te venir en aide sont réunis. N’hésite pas à les contacter, ils sont disponibles pour ça !

GBO

GBO est le syndicat majoritaire des médecins généralistes francophones qui, par l’intermédiaire de ce site, estime nécessaire de réagir face aux nombreuses situations inacceptables rapportées par les jeunes en formation de médecine.  
GBO soutient entièrement les étudiants et jeunes médecins dans des situations de détresse et est prêt à répondre à tes questions.

Contact :  
info@le-gbo.be  
02 538 73 65

Médecins en difficultés

Médecins en difficultés est un organisme indépendant qui met à disposition un accompagnement accessible, discret et confidentiel pour tous médecins ainsi qu’aux médecins en formation et à leur entourage ayant des problèmes d’ordre psychosocial.

Contact :
info@medecinsendifficulte.be

 0800 23 460

 

MoDeS

Le Monde Des Spécialistes (MoDeS – Cartel), est le syndicat des médecins spécialistes francophones.
La qualité de vie du médecin spécialiste, y compris ceux en formation, est le cheval de bataille du MoDeS .  

Contact :
secretariat@lemondedespecialistes.be
02 538 73 65

 

Qui sommes nous ?

Le GBO, Groupement Belge des Omnipraticiens, a estimé pertinent mais surtout nécessaire de supporter le projet. Un groupe de jeunes assistants s’est alors lancé dans la concrétisation du site.

Laura, 26 ans, assistante en médecine générale.

“ Je refuse de contempler passivement tant de jeunes médecins, pleins d’enthousiasme et de bonne volonté, s’éteindre à petit feu. Il n’est pas normal que des soignants soient rendus malades et notre formation devrait être constructrice plutôt que décourageante, voire destructrice. Ce site est pour moi une manière d’être solidaire, de s’encourager mutuellement, de partager et de mettre sur papier quelle est la réalité des futurs médecins. ”

Alexia, 26 ans, assistante en médecine générale.

Je me suis rendu compte de l’impact des dysfonctionnements institutionnels sur ma vie personnelle lors de mon premier stage en intra-hospitalier. Fatigue, stress, angoisse, perte de sens, difficultés sociales, isolement, burn-out, surcharge de travail, … Sont des réalités vécues par de nombreux assistants et qui pourtant ne sont presque jamais entendues et prises en considération.
Trop souvent les assistants sont responsabilisés et sont considérés comme responsables de leur situation. Ce site est un moyen parmi d’autres qui doit permettre de rompre ce silence et de pointer l’origine des problèmes là où ils sont.

Nicolas, 24 ans, assistant en médecine générale.

“ J’entame cette année mon assistanat en Médecine Générale. Je me suis toujours investi dans diverses associations et syndicat étudiant, pour aider à préserver notre système de santé. Trop de fois j’ai été témoin de la façon dont l’organisation des hôpitaux, les coupes budgétaires dans la santé ou le fonctionnement trop bureaucratique des institutions nous éloigne de notre mission de soignant. Avec ce site, j’espère que chacune et chacun, quel que soit son rôle, se rendra compte que nous partageons tous ensemble la difficulté de voir la précarité augmenter chez les patients, et le burn-out et la déshumanisation des soins se répandre parmi les soignants. Ceci doit nous aider à comprendre que nous sommes toutes et tous dans le même bateau, et que nous devons ensemble faire notre possible pour inverser la tendance ! ”

Olivia, 26 ans, assistante en médecine générale.

Les études de médecine ont cette particularité de plonger durant cinq longues années les étudiants dans un cursus quasi exclusivement théorique avant de les confronter à la réalité du terrain. Pour beaucoup d’entre nous, les premiers stages représentent un désenchantement : les limites budgétaires des hôpitaux, les difficultés financières de nos patients, la pénurie de personnel soignant sont autant d’obstacles à la prise en charge idéalisée qu’on nous préconise en cours. Confrontés à des situations humainement difficiles, il ne nous est pas toujours possible d’en discuter avec nos maîtres de stage ni même avec les autres stagiaires et assistants, de peur d’être jugé. Cette plateforme est pour moi une opportunité de libération de la parole et d’entraide. C’est aussi l’occasion d’appréhender différentes problématiques liées à notre système de soins pour pouvoir déboucher collectivement sur des solutions.

Zoé Pletschette, assistante en médecine interne.

Ce métier est censé être un des plus beaux du monde et il est insupportable de voir l’engouement des médecins en formations sacrifiés sur l’autel d’une formation et organisation des soins déshumanisante. Ce site doit permettre de recueillir des témoignages pouvant soulager des personnes isolées pour se solidariser et rompre l’omerta autour de la souffrance des soignants.